Plan de paysage  » Campagne des transitions » – Dessinons les paysages ruraux de demain

La qualité des paysages est une thématique centrale dans la Charte du Parc.
En 2015, le Parc est désigné lauréat de l'appel à projet Plan de paysage du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer.
Le projet consiste à co-construire avec les élus, techniciens, habitants et socio-professionnels, un programme d'actions concrètes pour la qualité des paysages ruraux du nord-ouest du Parc.

Le « Paysage » désigne une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations. (Extrait de la Convention européenne du Paysage)

 

Aménagements urbains, gestion des espaces naturels, cultures agricoles, entretien des sentiers, créations de routes… Les paysages évoluent constamment, de façon plus ou moins notable et qualitative.

Le bourg de Pluneret

 

Le Plan de paysage est une démarche volontaire qui invite les acteurs du territoire à repenser la manière de concevoir l’aménagement du territoire à travers l’entrée paysagère. Il fixe des objectifs de qualité paysagère à atteindre à travers un programme d’actions.

Le Parc a décidé d’engager cette démarche sur l’une de ses entités paysagères appelée « Campagne des transitions ».

L'entité Campagne des transitions

« Campagne des transitions » est l’une des onze entités paysagères du Parc.

Pourquoi le territoire de la « Campagne des transitions » ?

Parce que ce territoire, interface entre le Golfe et l’arrière-pays, à dominante agricole, est un espace fragile soumis à de fortes pressions urbaines. Riche de paysages d’une grande qualité esthétique, offrant des situations surprenantes sur le lointain au travers de haies sur le bocage vallonné, le Parc a fait le choix de mettre en lumière ce territoire.

A travers le Plan de paysage, il incite ses acteurs à la mise en œuvre d’une politique d’aménagement volontariste attribuant au paysage à la fois la qualité d’une ressource à préserver et celle de levier pour le développement local.

 

Sainte Anne d'Auray, il y a 100 ans et aujourd'huiLa concertation au centre de la démarche

L’un des enjeux du Plan de paysage réside dans la concertation et la participation effective de tous les acteurs du territoire aux décisions qui concernent le devenir de leur paysage. Son élaboration se fait donc avec les habitants, les associations et les différents acteurs du territoire pour parvenir à un projet partagé par tous. La stratégie qui en découle n’est pas conçue par une expertise extérieure au territoire mais est définie par les autorités publiques, en tenant compte des attentes de chacun, avec l’aide de spécialistes.

 

Les objectifs du Plan de paysage

  • Identifier les enjeux locaux en terme paysager, urbain, environnementaux, etc. à travers un diagnostic territorial, élaboré avec les acteurs du territoire.
  • Définir des objectifs de qualité paysagère, partagés et hiérarchisés, qui s’inscrivent dans une stratégie globale d’aménagement du territoire.
  • Elaborer un programme d’actions, à court, moyen et long terme.
  • Animer le Plan de paysage et veiller à ce que les politiques portées aux différentes échelles répondent bien aux objectifs formulés dans le document.

 

L’élaboration du Plan de paysage sera terminée avant l’été 2017, au terme de la rédaction des fiches action qui permettront de répondre aux objectifs fixés.

 

Le Parc a fait appel aux bureaux d’études AGAP et AScA.

La Télé d’ici, télévision faite par et pour les habitants, est partenaire du Plan de paysage. Des habitants et étudiants du lycée de Kerplouz ont pris la caméra et sont allés à la rencontre d’autres habitants et acteurs du territoire. Ainsi, ils ont réalisé 3 films sur les thèmes :

 

 

Partager cette page sur :